Chirurgie générale de la femme

Chirurgie générale de la femme

Le service de chirurgie gynécologique de Lariboisière est formé:

 d’une équipe de chirurgiens gynécologues experimentés,

d’une équipe de radiologues experts en chirurgie pelvienne,

d’échographistes spécialisés en échographie pelvienne gynécologique,

d’un service d’embolisation utérine disponible 24h/24 lorsque la situation la nécessite.

Les pathologies

Le fibrome utérin

Les fibromes sont des tumeurs utérines bénignes dans plus de 99 % des cas.

Ils peuvent être asymptomatiques, et ne nécessiter alors aucun traitement.

Mais ils peuvent parfois occasionner des douleurs abdominales, des douleurs lors des rapports sexuels, des saignements en dehors des règles, des règles abondantes ou une anémie inexpliquée. Ils peuvent également, dans certains cas, être à l’origine de difficultés à obtenir une grossesse ou de fausses couches à répétition.

En cas de symptômes trop importants, le chirurgien pourra poser l’indication d’intervention chirurgicale pour enlever ces fibromes appelée myomectomie.

Le kyste ovarien

Un kyste ovarien est une formation liquidienne bénigne dans la majorité des cas, développée au sein de l’ovaire.

Ils peuvent être asymptomatiques, et ne nécessiter aucun traitement. Il faut alors les surveiller pour vérifier leur disparition au bout de quelques mois (kystes fonctionnels).

Mais ils peuvent aussi occasionner des douleurs abdominales, une sensation de pesanteur abdominale, et majorent les risques de torsion de l’ovaire  nécessitant une intervention en urgence pour détordre l’ovaire.

Il ne faut pas opérer tous les kystes ovariens.  Certains nécessitent simplement une surveillance de l’imagerie, d’autres une intervention chirurgicale.

L’endométriose

L’endométriose est la présence anormale de muqueuse utérine (appellée endomètre) en dehors de la cavité utérine.

Elle concerne actuellement entre 10 et 15 % des femmes.

Elle peut être asymptomatique, et ne nécessiter alors aucun traitement.

Mais elle peut aussi occasionner des douleurs abdominales intenses pendant les règles, des douleurs abdominales en dehors des règles, des douleurs pendant les rapports sexuels, des douleurs à la miction ou à la défécation.

La plupart du temps, l’endométriose nécessite une surveillance ou un traitement médical.  La chirurgie est réservée aux cas d’infertilité complexes, aux lésions extensives, ou aux échecs du traitement médical.

Les techniques chirurgicales

La technique chirurgicale sera définie par le chirurgien après une discussion avec la patiente en fonction de l’intervention à réaliser.

L’hystéroscopie

L’hystéroscopie est une intervention qui consiste à accéder à la cavité utérine par voie vaginale pour traiter la pathologie.

Elle ne n’engendre donc pas de cicatrice abdominale.

La coelioscopie

La coelioscopie consiste à réaliser de petites incisions abdominales permettant l’introduction de caméra et d’instruments pour pratiquer l’intervention. Cette technique est moins invasive et permet donc une convalescence plus rapide.

La laparotomie

La laparotomie consiste à faire une incision sur l’abdomen pour accéder directement aux organes tels que l’utérus, les trompes ou les ovaires.

La localisation et la taille de la cicatrice dépend de l’intervention à réaliser.